Publié le Samedi 13 avril 2013 à 03:52 - Réagir à l'article - commentaire(s).
 

La ville de Toulon mise sur la valorisation de ses déchets

 

La ville de Toulon a octroyé au consortium Zéphire un contrat de délégation de service public d’une durée de 18 ans qui vise à moderniser l’usine d’incinération des déchets et à étendre le réseau de chaleur.

incinerateur

Depuis le 1er janvier 2013, la filiale commune entre Idex Environnement et Pizzorno Environnement a repris la gestion de l’Usine de Valorisation Energétique des déchets ménagers de l’Aire Toulonnaise à laquelle est rattaché le réseau de chaleur desservant le quartier de Beaucaire situé à Toulon. Aujourd’hui, au total, ce sont donc 245.000 tonnes de déchets – provenant de 523.000 habitants répartis sur 26 communes – qui sont incinérés chaque année.

Côté réseau de chaleur, la récupération de la vapeur produite par l’incinération des déchets permet de chauffer 1 800 équivalent logements. Avec l’aide de deux sous-stations d’échange, cette source d’énergie fournit en effet au quartier de Beaucaire 14 GWh thermiques par an. Parallèlement à cela, l’incinération des déchets permet de produire de l’électricité, soit 112 GWh/an. Cette production, qui correspond à la consommation d’une ville de 60.000 habitants, fait de cette l’usine le premier producteur indépendant d’électricité dans le département.

La société va par ailleurs de réaliser des investissements : « rénovation de l’ensemble des trois chaudières, basculement sur un traitement des fumées sec, traitement catalytique des oxydes d’azote, nouvelle turbine de 12 MW, extraction des non ferreux des mâchefers et broyage des refus mâchefers, schéma d’aménagement optimisé de l’extension du réseau, architecture valorisante. »

Evalués à 86 millions d’euros, ces investissements sont répartis proportionnellement entre Idex et Pizzorno à hauteur de leur participation au sein de leur filiale commune Zéphire (49% par Idex et 51 % par Pizzorno).

Moderniser l’usine d’incinération

Il s’agira pour Zéphire d’apporter des améliorations significatives comme : « moins d’émission de bruit et d’odeur pour le voisinage, une température accrue du brûlage des déchets pour davantage de rentabilité, un stockage amélioré avec une fosse agrandie, un changement complet du traitement des fumées, des rejets d’oxyde d’azote inférieurs de 20 à 30 % aux normes autorisées … »

En 2016, l’usine pourra absorber, sans rupture d’activité en période basse et sans détournement des déchets en décharge pendant la haute saison, un volume 285.000 tonnes de déchets par an. Ce seront alors 158 GWh d’électricité qui seront produit par an (contre 112 avant travaux).

L’extension du réseau de chaleur

Environ 10 millions d’euros d’investissement seront consacrés à l’extension du réseau de chaleur pour raccorder 4 établissements scolaires du quartier de Beaucaire et déployer le réseau jusqu’au quartier de Berthe situé à La Seyne sur Mer, soit 3200 équivalent logements supplémentaires.

Pour y parvenir, Zéphire mettra en place :

  • une extension de 7 km avec 28 sous-stations,
  • la construction d’une chaufferie d’appoint de 6 MW avec chaudières gaz à haut rendement (97%),
  • 4 chaufferies de secours de 4 à 6 MW
  • un système d’ilotage normal/secours

Après 22 mois de travaux – fin des travaux prévue en septembre 2014, ce sera donc un total de 5.000 équivalent logements qui sera chauffé par le réseau de chaleur. Celui-ci produira alors 41 GWh thermiques par an (contre 14 GWh/an avant travaux) grâce à un bouquet énergétique composé à 90% d’énergies renouvelables provenant de la récupération de la vapeur produite par l’incinération des déchets.

* dont 4 ME de subvention obtenue de l’ADEME/FEDER

Source © enerzine.com